Mercredi 08/08/2018

Message du bord #7

Message du bord #7

Tasermiut Fjord
N 60 11 540
O 44 48 760

Bonjour à tous,

Ce message va être un brin différent des autres messages.
En effet, nous sommes depuis quelques semaines au Groenland, une nouvelle organisation à bord se met en place.
Nous nous coupons au fur et à mesure du monde pour nous recentrer sur notre aventure, sur notre groupe, sur la nature et le monde que nous découvrons. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous suivre et à attendre nos posts, nous sommes tous à bord très touchés et nous vous remercions sincèrement.
C’est très impressionnant de savoir que des personnes que vous ne connaissez pas s’intéressent à votre travail et à ce qui vous arrive ! Merci.
Cela fait un moment que je n’ai pas écrit et il me semble important de vous expliquer pourquoi. The Elemen’Terre Project est une résidence artistique et sportive, itinérante autour du monde. Un lieu d’échanges, de réflexion et de partage pour l’élaboration d’un mieux-être commun. Par le voyage, nous souhaitons améliorer la connexion de l’Homme avec ses natures : humaine et terrestre.

Je vais être honnête avec vous, un projet comme celui-ci, je n’en avais jamais créé avant. Je suis comportementaliste équin, je fais le lien entre les chevaux et les Hommes, quasiment rien à voir donc.
Personne à bord n’a jamais fait partie d’un si gros projet avant, basé sur l’Humain, autour de l’art et du sport. Il nous faut donc du temps.
Du temps pour mes équipiers pro afin d’apprendre à découvrir les funambules sous un nouveau regard maintenant que nous ne sommes plus en mer H24. Du temps pour les funambules, acrobates ou musiciens pour reprendre leurs marques et emmener les marins dans leur monde. Du temps pour Yohann, notre super média man, pour observer, filmer, dérusher, réaliser les vidéos, éditer les photos. Il n’a que 20 ans, du talent à ne plus savoir qu’en faire, mais cette expérience est nouvelle pour lui aussi, un sacré challenge.

Du temps pour tout ce groupe, afin de réapprendre à vivre ensemble, en même temps, dans 9m2. Maintenant que nous sommes à terre, le rythme n’est plus le même qu’en mer. Nous avons besoin de trouver la bonne organisation, le bon planning (la bonne météo !) pour que tout le monde puisse faire le voyage dont il a besoin, et faire vivre Elemen’Terre.
Du temps aussi pour nos ambassadeurs, Jacques Godin et Franck Cammas, pour trouver leur place au sein de ce groupe de 11 personnes, et d’apprendre à vivre à bord du VI.

Du temps pour nous tous afin de savoir quel message nous voulons faire passer et comment.
The Elemen’Terre Project est né, mais est encore tout jeune. Elemen’Terre est presque un état d’esprit, qui change en fonction des escales, mais en gardant toujours la même personalité. Certaines vidéos vous plairont ou vous toucheront plus que d’autres, en fonction des lieux, des sujets, des ambassadeurs, du groupe à bord… Nous avons la chance d’être soutenus par de nombreuses entreprises nous aidant concrètement dans la construction de cette aventure. J’aimerais en mentionner deux dans ce message ; le Groupe Nutriset est le leader mondial dans la lutte contre la malnutrition. Ses fondateurs Isabelle et Michel Lescanne m’aident depuis le début à construire ce projet. Le groupe REALITES, un promoteur immobilier qui construit le monde de demain en alliant la maîtrise d’ouvrage à la maîtrise d’usage, a rejoint l’aventure cette année. Tous deux nous poussent dans nos réflexions et nous aident à mieux comprendre le monde, en nous faisant partager leurs expériences. L’un en répondant à des situations d’urgence, l’autre en apprenant du passé.
Et de l’humain pour construire le futur.

Et enfin aussi du temps pour moi… Cela fait 3 ans que j’ai travaillé sans relâche sur ce projet, à prendre beaucoup de risque pour lui, à le porter et le faire vivre avant même qu’il ne soit né. Du temps pour apprendre à le redonner. Il ne m’a jamais appartenu car j’ai toujours voulu le partager et je n’aime pas être propriétaire. Tout comme Pen-Duick VI : je ne suis pas sa propriétaire, mais sa gardienne. Après moi, il y aura quelqu’un d’autre. J’ai besoin de temps pour trouver une nouvelle place à bord, faisant le lien entre tout le monde. Apprendre à confier mon projet, laisser d’autre s’approprier cette idée, en gardant un oeil sur tout, du bateau aux documentaires, et en tentant d’enlever le stress et la pression accumulés au fur et à mesure des années… Lâcher prise… plus facile à faire en mer, mais le stress est réapparu une fois le pied posé à terre, même sur une terre si lointaine.

Du temps car pour vous redonner ce voyage, vous faire partager nos réflexions, nos observations, nous avons d’abord besoin de le vivre ce voyage. De le vivre dans l’instant, en donnant du temps au temps. Dans une société où l’on nous pousse à accélérer, il est urgent de prendre son temps. Lâcher prise ne veut pas dire ne rien faire…mais vivre dans l’instant présent, et laissez faire.

Voilà pourquoi nous ne communiquons pas tous les jours, pour mieux revenir vers vous !
Encore merci d’être à nos côtés, tous, de nous lire, nous voir et nous écouter, pour tous vos messages. Merci pour votre patience, nous sommes en chemin et revenons bientôt vers vous !
Marie