Message du bord #10

Message du bord #10

Húsavík

N 66° 02.691′
W 17° 20.873′
Voilà, c’est fini… Enfin pas tout-à-fait, mais une page se tourne. Mes derniers ambassadeurs de la saison 2018 (Emilie et Yann Tiersen (official), Leina Sato) viennent de s’en aller, et le bateau me paraît bien vide. L’équipage est parti voir Théo Sanson, Dan et Nico réaliser un de leurs rêves, (nope, vous ne saurez rien pour l’instant, patience !) me v’là donc seule à bord, en tête-à-tête avec Pen-Duick VI… Ça y est mon Black Shark… Ça y est, c’est fait. Je te l’avais promis, nous l’avons fait.
Dans un projet, il y a toujours plusieurs phases. Le rêve, la création, la concrétisation et la célébration. Il y a des jours importants, chaque nouveau partenaire, ambassadeur, chaque nouveau coup de main d’amis proches ou même de gens que l’on ne connaît pas, mais qui veulent juste aider le projet. Et puis il y a le jour du départ. Que de choses se sont passées depuis… Ce qui ne devait n’être qu’un galop d’essai s’est révélé être tellement plus. Je crois que beaucoup de vies ont été changées, marquées par cette expérience, que beaucoup d’entre nous ont grandi. Nous avons tellement d’idées pour la prochaine saison d’Elemen’Terre, tellement d’envies ! Il va falloir encore beaucoup travailler cet hiver pour finir de financer le tout, mais qu’importe, la motivation et l’énergie offerte par tous ceux qui composent et portent cette aventure est si nourrissante !
Le voyage n’est pas fini, il nous faut encore rentrer à Brest, en passant par les Faroe 2 ou 3 jours. Ensuite, nous serons au départ de la Route du Rhum pour encourager les copains, présenter la reconstruction de Pen-Duick (le premier, la belle mésange… 120 ans cette année !) et peut-être vous rencontrer, vous qui lisez ces lignes ! La suite, c’est la mise en chantier d’hiver de Pen-Duick VI et bien sur la recherche de partenaires pour repartir dès mars prochain pour les fjords des Lofoten en Norvège. Alors non, ce n’est pas terminé, mais une page se tourne, et ça fait tout drôle. Nous sommes à la fois fiers et heureux, remplis et vidés, motivés et frustrés, car nous n’avons pas pu tout vous raconter, mais ça nous laisse une grosse marge de progression et surtout, ça nous motive à bloc.
Alors merci.
Merci Monsieur Mauric d’avoir dessiné un si beau bateau ! Merci et bravo !
Merci à mes ambassadeurs d’avoir accepté d’embarquer avec nous.
Merci à mon équipage pro d’avoir été si compétent et qui d’avoir su faire d’une Fomule 1 une caravane !
Merci à mes artistes résidents longue durée de nous avoir fait vivre autant de beaux moments.
Merci à mon équipe à terre ! Philippe, Ismaël, Laura, Paul et Véronique.
Merci à mes media man : au « Jeune » Yohann Grignou et à Martin Keruzoré.
Arnaud ! Ho Arnaud, mais tant de merci…
Merci à tout ceux qui m’ont aidé, Cité de la Voile Éric Tabarly de Lorient, ma graphiste de soeur, mes partenaires qui ont cru dans cette idée folle de faire une résidence itinérante à bord d’un bateau… Tous, il n’y a pas de grands, pas de petits merci, simplement beaucoup de gratitude pour des gens qui ont cru en une idée, et qui ont voulu aider, chacun à leur façon.
Merci à toi Théo…Pour Elemen’Terre, pour moi.
Merci Pen-Duick VI d’être ce que tu es, de nous avoir fait voyager sur ton dos…
Merci à toi là-haut… Merci à beaucoup de monde là-haut…
Et merci à vous de nous suivre, et de m’avoir surprise ! Oui, les gens lisent les écrits ! C’était pas gagné avec l’algorithme de Facebook !! Merci d’avoir suivi cette aventure ! Je suis très touchée.
La suite, c’est encore 3 vidéos à venir, le temps que Martin rentre en France et qu’il fasse le montage, un peu de patience…
 » Tout commence par un rêve. Ajoute la foi et cela devient une croyance. Ajoute l’action et cela devient une partie de la vie. Ajoute la persévérance et cela devient un objetif en vue. Ajoute la patience et le temps et cela se termine par un rêve devenu réalité » Doe Zantamata.
Je vous souhaite de faire de vos rêves des souvenirs,
Marie.