Logo elementerre

Histoire des premiers défricheurs d’océans

1973 : une course fait fantasmer le monde de la voile. On parle de courir autour de la planète, le plus rapidement possible, en équipage, et en n’effectuant que 4 escales.

19 bateaux sont inscrits et à dire vrai, ils ressemblaient plus à de grosses unités de course-croisière qu’à des machines de course. C’est le début de la course au large, les marins vont vers l’inconnu.

NAVIGATION :

Côté navigation, les positionneurs électroniques n’existaient pas. Le sextant était le seul moyen de se positionner, ce qui rendait le rôle du navi- gateur particulièrement important, surtout dans les mers du Sud où le soleil était parfois caché pendant plusieurs jours.

EQUIPEMENT :

Partir en mer pour des étapes longues de plus d’un mois dans des zones vierges et hostiles demandait une sacrée dose de courage, et parfois même d’inconscience. A l’époque, les cirés s’inspiraient plus des vêtements de pêcheurs et les fourrures polaires n’étaient pas encore inventées.

LÉGENDE :

Malgré les avaries et les drames de cette édition, les pionniers de 1973 auront entraîné dans leur sillage des milliers d’équipiers.La Whitbread va fêter ses 50 ans, et suscite toujours la même fascination.

COMMUNICATION :

Les moyens de communication étaient particulièrement restreints : seules les radios BLU permettaient de rester en contact avec les autres concurrents et la terre.

MÉTÉO :

Le navigateur devait tenter de capter les signaux morses et les décoder pour espérer obtenir la situation météo, car les décodeurs de cartes étaient interdits.